Modèles de cartes mères

Carte mèreLa carte mère est le chef d’orchestre sur lequel viendront se connecter tous les composants de votre système. Elle n’est plus, depuis longtemps, synonyme de performances, mais s’avère étroitement liée a l’évolutivité de votre PC : plus elle intègre de ports d’extension (PCI Express, SATA, USB, etc.), plus vous pourrez y connecter de périphériques. De plus, la carte mère est aussi chargée de convertir la tension électrique en provenance de l’alimentation en très basse tension, nécessaire pour le processeur ou la mémoire. Elle s`avérera donc aussi être un gage de stabilité,

Une carte mère se choisit bien évidemment en fonction du processeur avec lequel vous souhaitez l’accoupler.

Vous devrez donc tout d’abord choisir un modèle qui dispose du bon socket. Chez Intel, pas de problème : le LGA1155 est omniprésent pour la quasi-totalité des processeurs.

La seule exception concerne le LGA2011 des tout récents Core i7 très haut de gamma de la série 3000. Côté AMD,  l’AM3+ prédomine largement, puisqu’il est capable de supporter les vieux Athlon H et Phenom H ainsi que les nouveaux FX La seule alternative est le Socket FM1 des CPU A-Séries, tout juste sorti mais déjà en fin de vie. Une fois le Soc- ket sélectionné, vous devrez choisir sa taille : ATX ou Mico-ATX, voire  Mini-ITX, si vous souhaitez assembler un Mini-PC.

Aujourd’hui, il est possible d’opter pour une carte mère Mico-ATX : si vous n’utilisez pas plus d’une came graphique et n’avez pas besoin de ports d’extension PCI/PCIe en grand nombre, l’ATX « grand format » ne vous sera pas indispensable. La remarque est aussi valable pour les chipsets : opter pour de l’entrée de gamme comme le H61 d’Intel ou les 970 d’AMD ne vous privera souvent que de fonctionnalités anecdotiques. Reste ensuite à scruter scrupuleusement la niche technique pour choisir le modèle disposant du nombre de ports USB 3.0 et SATA 3 adéquats.

A ce sujet, si quasiment toutes les cartes mères actuelles supportent le SATA 3 de manière « native », c’est-à-dire directement intégrée au chipset, les Southbridge Intel ne gèrent toujours pas l’USB 3.0. Il faudra donc passer par un contrôleur extrême.

 

Laisser un commentaire