Qu’est-ce que la virtualisation des postes de travail ?

La virtualisation des postes de travail est également appelée VDI (Virtual Desktop Infrastructure). Il s’agit d’un transfert du système d’exploitation et des applications d’un PC vers un serveur distant. Ainsi l’utilisateur n’a besoin que d’une simple connexion internet pour accéder à ses données et outils. Cela depuis n’importe quel appareil !

Photo ordinateur

Quelles fonctionnalités sont offertes par un logiciel de virtualisation ?

Transférer les couches logicielles d’un PC vers un serveur distant permet à l’utilisateur d’accéder à son poste de travail complet. La machine hôte ne fait en effet qu’afficher les applications exécutées depuis le serveur. Rien de plus simple alors que d’afficher son poste de travail sur un ordinateur autre que celui utilisé habituellement. On peut y retrouver tous les fichiers et programmes souhaités. Ceux-ci ne seront en effet plus stockés sur une unique machine, mais sur le serveur distant.

Il est également possible, grâce à un logiciel de virtualisation, d’utiliser des programmes spécifiques à un système d’exploitation – Linux, Windows, Mac OS – sur un ordinateur pourtant équipé d’un autre OS. Il n’est alors pas nécessaire de redémarrer le poste de travail afin de changer d’OS. Le logiciel permet à l’utilisateur de rester sur son environnement de travail habituel. Concrètement, ça veut dire quoi ? Il est par exemple possible d’utiliser facilement un logiciel Windows, Word ou Excel, depuis une machine fonctionnant sous Linux.

Quels sont les avantages de la virtualisation ?

La virtualisation présente plusieurs avantages pour les entreprises qui la mettent en place :

  • Pratique : grâce à la virtualisation de ses applications, l’utilisateur peut accéder à ces dernières n’importe où, n’importe quand. Au simple moyen d’une connexion internet. L’idéal pour des personnes régulièrement en déplacement professionnel à l’étranger ou tout simplement souvent en mouvement, qui ne peuvent s’encombrer de matériel informatique difficile à transporter.
  • Économique : un terminal dit « léger » est amplement suffisant au bon fonctionnement de la plupart des logiciels. Le matériel informatique n’a donc pas besoin d’être extrêmement performant, ni souvent renouvelé. Des économies au niveau de la maintenance informatique sont également à noter, puisque toutes les fonctionnalités sont regroupées sur un même serveur.
  • Respectueux de l’environnement : l’utilisation de clients légers est aussi un moyen de limiter sa consommation énergétique et donc son impact environnemental. Un enjeu de taille aujourd’hui pour la plupart des entreprises.
  • Sécuritaire : centraliser l’ensemble des données sur un serveur distant permet d’assurer une sécurité optimale, ainsi que des mises à jour régulières et immédiates.

Laisser un commentaire